Pages

jeudi 29 juillet 2021

Toutes les recettes de l'édition 2021 ;-)

 

Retrouvez toutes les recettes collectées lors de cette 18e édition dédiée à la gourmandise, réunies dans un seul document !


Au menu, retrouvez les recettes de 
Appelstroop, Baba Ghanouge, Barszcz czerwony, Courgette Bazaar, Flogarde, Kartofel’nyy sous, Mafé au poulet, Mounassou, Pounti, Qabali Palaw, Samoussa, Tourtou, Zoervleis, issues de :
Afghanistan, Côte d'Ivoire, Djibouti, Pays-Bas, Pologne, Russie, Syrie et la Corrèze !


Pour le télécharger c'est sur ce lien 



vendredi 4 juin 2021

Mots mêlés autour de la gourmandise

Maintenant que vous êtes incollable sur les recettes collectées auprès des habitants, voici un jeu de mots mêlés.

Amusez-vous bien ! 






mardi 1 juin 2021

La 18e édition s'est finie ! mais il reste des expositions à voir, des visites à faire ;-)

 






La pomme de terre c'est pour l'apéritif ou en plat

La dernière recette collectée est corrézienne ! 

avec Marie Jo qui vit à Meymac depuis qu’elle est née.

Le mounassou, ou milhassou, est une galette de pomme de terre râpée avec un hachis d’herbes.
C’est une recette corrézienne de tous les jours qui accompagne viande et/ou salade.
Avant l’arrivée de la pomme de terre (au XVIIIe siècle), il se cuisinait avec des graines de millet trempées et broyées (d’où son nom).
Chaque corrézien a sa propre manière de le cuisiner : râper les pommes de terre à huile de coude ou au robot ménager, d’y ajouter un oeuf, une feuille de blette ou un demi blanc de poireau, de la cuire au lard ou à l’huile…

Marie-Jo tient cette recette de sa grand-mère et l’a, à son tour, transmise à ses enfants.





Ingrédients pour 6 personnes

1 kg de pomme de terre
1 oignon
2 gousses d’ail
1 botte de persil
1 oeuf
1 cuillère à soupe de crème fraîche (ou du beurre ou du lard gras)
huile
sel, poivre


Conseils

Servez-le avec une viande, un poisson ou une salade, ou encore en apéro, quand il s’est un peu refroidi, coupé en dés.

Il existe de nombreuses variantes. Une fois que vous avez compris le principe, amusez-vous : jambon, fromage, pruneaux pour jouer la carte du sucré/salé… laissez parler
votre imagination et vos envies !



Préparation

- Épluchez les pommes de terre, lavez-les et râpez-les avec une râpe manuelle à gros trous
- Pelez l’oignon et les gousses d’ail, coupez-les en petits dés
- Nettoyez le persil, retirez les tiges et ciselez les fleurs
- Hacher ensemble oignon, ail et persil
- Incorporez ce hachis aux pommes de terre
- Ajoutez l’oeuf, la farine et le gras : crème fraîche, beurre ou petits cubes de lard gras
- Salez et poivrez
- Dans une poêle à bords hauts, faites chauffer du lard gras ou de l’huile
- Placez le mélange dans la poêle chaude
Laissez saisir puis baisser la flamme et laisser cuire 15 min (ajustez le temps de cuisson à l’épaisseur de votre mounassou)
- Quand il se décolle facilement, retournez la poêle pour le déposer sur une assiette
- Remettez la poêle à chauffer avec un peu de lard gras ou d’huile
- Placez le mounassou dans la poêle en le déposant sur sa face encore non dorée et laissez cuire 15 min environ (selon l’épaisseur)


Bon Appétit

Pour écouter Isabelle en direct c'est sur Radio Vassivière.


lundi 31 mai 2021

Retour sur l'atelier de sérigraphie avec "Les Michelines"

Ce samedi 29 mai 2021 pour la journée de clôture du festival sur la gourmandise, "Les Michelines" proposait un atelier de découverte de la sérigraphie. 


Technique d'impression, la sérigraphie apparaît au Xe siècle en Chine et repose sur un système de pochoirs. 

Après quelques explications sur la technique devant l'exposition à la médiathèque de Meymac, le petit groupe s'est réunit devant les tables mobiles pour manier la raclette et s'essayer à l'impression sur papier puis sur tissu. 

Les motifs étaient bien sûr liés à la gourmandise et les ingrédients issus des recettes collectées auprès des habitants de notre territoire (dans le cadre du projet avec Radio Vassivière).

Sur papier, le format est un A3 avec au recto le visuel sérigraphié et au verso les recettes collectées.
Sur tissu, nappe, sac, torchon, tablier et Marcel ont été utilisés comme support.

Un travail collaboratif et concluant pour les 2 x 2 équipes (atelier de 14h avec 7 enfants et 4 adultes, atelier de 16h avec 6 adultes).



 

 



  

  


  


Cet évènement était proposé par Haute Corrèze Communauté (le service patrimoine et la médiathèque).
Pour plus d'infos sur L'atelier Les Michelines


mercredi 26 mai 2021

Avec l'appelstroop, préparons le zoervleis

Suite de notre collecte de recettes d'ici et d'ailleurs, 

avec Harrie qui nous a transmis sa recette de Zoervleis qui lui vient de sa mère et que sa femme et lui aime cuisiner pour leurs amis français.

Harrie vit en Corrèze depuis 11 ans. Originaire des Pays-Bas, où il était professeur de français et de musique, il s'est installé comme traducteur en France avec son épouse Marie en 2001, et depuis 2015 c'est un retraité bienheureux.

Il nous a proposé la recette du zoervleis (prononcez : zourvleisse), pour lequel l'ingrédient le plus difficile à trouver en France est le « Appelstroop », en français sirop de Liège, qui est en réalité une gelée de pommes. 

Il n’existe pas de mot français pour ce plat, mais il fait penser à la carbonade flamande à la liégeoise. Il s’agit d’un plat qu’on mange en général avec des frites ou une purée de pommes de terre.

Voilà la recette, à vous de la réaliser !





Ingrédients pour 4 personnes

500 à 600 g de bœuf (bourguignon) en morceaux
1 grosse oignon émincé
5 clous de girofle
3 feuilles de laurier
7 c.à.s. de vinaigre
De l’eau
2 c.à.s. de fécules de maïs
2 à 3 c.à.s. d’appelstroop (sirop de pommes/Liège)
50 g de beurre
Poivre/sel


Conseils

Comme il est difficile de trouver l’appelstroop en France et que c’est un ingrédient indispensable pour ce plat, Harrie vous donne la recette, même s’il ne l’a pas encore essayé lui-même. 
Le Zoervleis est servi habituellement avec des frittes ou une purée de pommes de terre.


Préparation

- Faites fondre le beurre, ajoutez le bœuf et laissez colorer.
- Ajoutez l’oignon, les clous de girofles, les feuilles de laurier, du poivre et du sel et le vinaigre. Ajoutez suffisamment d’eau pour couvrir le tout. 
- Portez à ébullition, baissez le feu, fermez la casserole et laissez mijoter pendant 1,5 à 2 heures. La viande doit être tendre.
- Ajoutez l’appelstroop. Mélangez.
- Délayer la fécule de maïs dans un peu d’eau. Intégrez tranquillement ce mélange dans la casserole pour obtenir la texture voulue.
- Servez chaud avec des frites ou une purée de pommes de terre. Il va de soi que vous pouvez ajouter d’autres légumes.


Smakelijk eten (Bon Appétit)

dimanche 23 mai 2021

A vos agendas !

Les activités à faire pour cette dernière semaine de festival !

N'oubliez-pas de réserver pour les ateliers






vendredi 21 mai 2021

Il ne fait pas très chaud, un bon pot-ô-feu ça vous dit ?

 Suite de notre collecte de recettes d'ici et d'ailleurs, 

avec Svetlana qui nous propose la kartofel’nyy sous, sorte de pot-au-feu un peu épicé.

Cette « sauce de pommes de terre » pour la traduction littérale est un plat facile à préparer qui se déguste en famille pour un moment convivial. On peut le préparer régulièrement.

Svetlana qui est russe et qui vit avec sa famille à Meymac depuis 5 mois, nous l'a préparée, avec la complicité et l’aimable traduction de Dina, qui vient aussi de Russie et vit en France depuis dix ans.

Elle lui vient de sa belle-mère arménienne qui lui a transmise quand toute la famille habitait en Ouzbékistan. 

C'est à vous !




Ingrédients pour 6 personnes

6 grosses pommes de terre
3 grandes carottes
2 oignons
3-4 gousses d’ail 
sel, poivre
3-4 tomates fraîches ou une boîte
1 boîte de concentré de tomate
2 poivrons de différentes couleurs : un vert et un jaune
Coriandre, basilic, persil, herbes de Provence.
3 feuilles de laurier
sel, poivre
1 beau morceau de jarret de bœuf (on peut aussi utiliser du porc ou du veau, mais dans la partie grasse)


Conseils

Couper les légumes avec des formes différentes pour un bel effet visuel dans le bol.
Si on veut avoir du bouillon pour plusieurs jours, il suffit d’ajouter plus d’eau.



Préparation

- Éplucher les pommes de terre.
- Éplucher les carottes.
- Laver les pommes de terre, les carottes, les poivrons, les tomates non coupées.
- Couper les pdt en lamelles, les carottes en demi-rondelles et réserver.
- Couper la viande en morceaux  de 4 à 5 cm, la rincer à l’eau et bien égoutter.
- Dans une casserole à fond épais type cocotte, verser de l’huile et faire chauffer.
- Quand l’huile est chaude, y déposer la viande et la laisser dorer. Remuer de temps à autre.
- Éplucher les oignons et les couper en demi tranches fines.
- Écraser les oignons dans la main avant de les ajouter à la viande, saler, mélanger et cuire jusqu’à ce qu’ils soient transparents, le tout sur feu vif.
- Ajouter les carottes et mélanger.
- Couper les tomates en morceaux et les ajouter.
- Bien mélanger le tout.
- Ajouter le coulis délayé dans de l’eau, il donnera une belle couleur au bouillon. Couvrir le tout et laisser mijoter à feu doux pendant 10 min.
- Ajouter dessus sans mélanger, dans l’ordre suivant : les pommes de terre, les poivrons épépinés et coupés en carrés, l’ail écrasé au couteau et coupé en petits morceaux, poivre, coriandre, persil, basilic, herbe de Provence et le laurier que l’on enfonce entre les légumes.
- Ajouter de l’eau, un bon cm au minimum au-dessus de la préparation. 
- Couvrir, mettre sur le feu chaud (6) jusqu’aux premiers gros bouillons, puis on réduit et on laisse mijoter pendant 30 min.
- On sert le tout dans des bols avec une cuillère à soupe et on déguste bien chaud. On peut l’accompagner avec du pain maison et un vin de mûres de fabrication artisanale.

Priyatnogo appetita (Bon Appétit)

Pour entendre Svetlana en direct et suivre le processus de réalisation c'est sur Radio Vassivière 


lundi 17 mai 2021

Avec la bonne courgette du jardin (qui va bientôt arriver), préparons des croquettes

 Suite de notre collecte de recettes d'ici et d'ailleurs, 

avec Mathieu (du restaurant Le Maury à Liginiac) qui nous a transmis sa recette de Courgette Bazaar du nom d'un restaurant où il a travaillé à Londres.


Mathieu est chef au restaurant « Le Maury » à Liginiac en Corrèze. Il vient du sud de la France avec des origines corse et espagnole.

Il aime travailler avec des produits de saison et de qualité. La recette Courgette Bazaar est un clin d’oeil au restaurant le « Peckham Bazaar », pour lequel il a travaillé et énormément appris sur la cuisine des balkans et méditerranéenne, lors de ses années londoniennes. Il a également travaillé dans des hôtels 4 étoiles, des restaurants gastronomiques, comme cuisinier et pâtissier. 

L’aventure au Maury est une expérience incroyable et la première en tant que chef. Quand Marie et Pierre-Yves ont eu l’opportunité d’ouvrir le restaurant à Liginiac, c’est grâce à des relations communes que Mathieu s’est greffé à l’aventure. Et voilà la 3e saison commence bientôt.

A vous de tester et d'aller comparer avec celles de Mathieu cet été !







Ingrédients pour 40/50 croquettes

10/12 courgettes moyennes
5 oeufs
1 botte de persil
1 botte de menthe
500 g de féta (plus il y en a meilleure c’est)
300-400 g de farine
1 sachet de levure chimique
sel et poivre
huile de tournesol


Conseils

En laissant la peau des courgettes vous donnez à votre croquette un goût délicieux et une belle couleur.
Cette entrée peut se décliner en toute saison en fonction des légumes disponibles. En hiver, vous pouvez ainsi utiliser des oignons avec quelques poireaux, blettes, épinards.


Préparation

- Lavez et râpez les courgettes non épluchées, pressez-les dans un torchon afin d’enlever un maximum d’eau.
- Hachez grossièrement les herbes, émiettez la féta, ajoutez les courgettes râpez et mélangez à la main. 
- Ajoutez les oeufs entiers, la farine, du sel, du poivre et la levure puis mélangez jusqu’à obtention d’une pâte bien épaisse et qui colle au doigts. 
- Dans une poêle, mettez de l’huile de tournesol jusqu’à mi- hauteur. 
- Avec 2 cuillères à soupe vous allez faire comme une quenelle assez grossière avec votre pâte. 
- Plongez-la dans l’huile chaude (160°-180° max), à la moitié voir au 3/4.
- Laissez frire 2 à 3 min d’un côté et 1 à 2 min de l’autre. 
- Sortez la quenelle et déposez-la sur un papier absorbant. Elle doit avoir une belle coloration.
- Servez sur un lit de salade de fenouil, radis, herbes mélangées avec de la crème de Fontloube (près de Neuvic) assaisonnée d’un peu de piment et de citron. Vous pouvez aussi faire une simple salade verte, ou avec des concombres au yaourt grec.


Bon appétit !